Trois camps se disputent la ville de Meiland...
Le groupe des Métamorphes étant pas mal peuplé, merci de privilégier les humains et les vampires.
Des places importantes sont encore à pourvoir: le Maire et deux Masters (indisponibles pour le moment)
Le rang de Master est temporairement indisponible suite à une modification dans le contexte qui doit encore ce faire.

Marions les Roses...

~Métamorphe Solitaire~
avatar
Race : méta loup
Age : 23 ans
Puissance :
6 / 106 / 10

Emploi, occupation : en ce moment fleuriste !
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t175-azel-thomas-rose-singarti#839 http://meiland.forumactif.com/t190-carnets-d-azel#933
#1081 - Marions les Roses... - Posté le Sam 20 Jan - 16:40.
@Nikita Mikhaïlov
Azel passa une main embêtée dans ses cheveux blancs ébouriffés, alors que son regard limpide parcourait les façades des bâtiments autour de lui. Pourquoi n'y avait-il aucun nom de rue d'écrit ?? Il soupira un peu. Cela faisait maintenant vingt minutes qu'il tournait en rond dans le quartier, son gros bouquet de fleurs dans une main, le papier avec l'adresse à laquelle le livrer de l'autre :
"5 rue du moulin"
Mais pas de moulin en vue... Comment était-il sensé la trouver ?? Rose lui avait expliqué où c'était, et habituellement il n'était pas trop mauvais en orientation... dans une forêt par exemple... mais dans des rues sans nom ?!
Le jeune loup grogna un peu de frustration. Il n'avait même pas de plan.  Il soupira, essaya la rue d'à côté. Azel chercha à nouveau une indication de rue, mais rien. Il fit la moue, reprit une rue vers le centre. Le quartier était près de la place, mais plutôt calme, et en ce début de soirée il n'y avait que quelques passants rentrant chez eux. Il fallait dire que le temps froid et grisâtre ne motivait pas vraiment les humains à sortir ! Quant à lui, il n'allait certainement pas tourner encore une heure pour livrer ces pauvres fleurs qu'il trimbalait depuis tout à l'heure la tête en bas, il fallait qu'il demande son chemin. Rose comptait sur lui...

Le jeune loup sourit alors en voyant la devanture d'un petit café : là, il pourrait demander des informations ! Mocaccino Coffee ? Il s'approcha, s'ébroua, et poussa la porte. Son regard pétillant de curiosité détailla l'endroit, appréciant ce qu'il voyait : C'était beau, avec la gondole au centre, les fleur, la lumière. La pièce était claire malgré le temps maussade. L'endroit était charmant, très agréable, il donnait vraiment envie de s'y installer !
Azel passa près de quelques clients pour s'approcher du bar. L'odeur chaleureuse du café embaumait le lieu.

"Bonjour !"

Il croisa le regard du serveur, des yeux sombres à moitié cachés derrière les mèches noires de ses cheveux. Ces derniers étaient attachés dans sa nuque. Il avait un air fatigué, mais élégant, avec l'uniforme de son service. Azel se demanda quelles étaient ses origines, puisqu'il n'était de toute évidence pas l'anglais typique de la région !  Il sourit et, tenant toujours son bouquet avec précautions dans une main, il tendit son petit papier plié en quatre de l'autre :

"Je cherche la rue du moulin, vous savez où c'est, s'il vous plait ?"



✓ Sujet Sain ✓
avatar
Race : Humain
Age : 33 ans
Puissance :
2 / 102 / 10

Emploi, occupation : Barista
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t173-nikita-mikhailovdon-t-lock-my-inside-termine#814
#1170 - Re: Marions les Roses... - Posté le Dim 4 Fév - 15:01.
Marions les roses...

Un jour de plus, un jour de trop peut être? Encore une routine à en rendre fou. Un réveil difficile, une fatigue frappant son regard, un soupire plaintif, un questionnement répétitif. Pourquoi vit-il au juste?
Il quittera encore son appartement, il se rendra encore au café où il a été embauché depuis quelques années déjà. Un temps long et répétitif, les mêmes questions des clients, sur son savoir faire, sur son sourire parfois absent.
Les mêmes remarques du patron, sur son air fatigué, sous son travail mené avec assiduité.

Un temps de repos, pour se perdre dans la ville, pour éviter le monde, de peur de replonger dans une vie sans rire. Mais il s'y tien déjà, a se couper du monde comme cela.
Un temps de repos, bien trop long et propice aux questions. Enfin, la délivrance de ce temps libre, le travail l'appel de nouveau.
Parmi ces clients curieux, ces clients mécontent et ce monde bruyant, ses pensées sont moins lourdes à supporter.
Le regard sombre du métisse se posa sur l'extérieur. La journée tombait doucement sous les heures passées, l'heure de pointe était passé, les clients moins nombreux laissaient place à un calme presque accueillant.

Servant un couple, Nikita remarqua la présence d'un homme, bouquet en main, prostré devant le café. Ce dernier entra, il dégageait quelque chose d'accueillant, son regard clair était plaisant à suivre. Une fois les cafés servis, décorés de ces dessins lactés, le brun posa son attention sur l'individu. Il était donc perdu? Visiblement un livreur, un comble de se perdre dans cette ville. N'avait-il pas de plan à sa disposition?

Nikita tendit la main pour prendre le papier ici tendu, détaillant l'écriture de son regard doucement cerné, il plissa le nez.


-Un instant je vous prie, je crois savoir où cela se trouve mais je préfère demander confirmation.

Un sourire léger marqua ses lèvres, il fallait bien l'observer pour remarquer qu'il était forcé.
Nikita alla parler avec son patron un peu plus loin derrière le comptoir, se reculant sous les grands gestes de ce dernier quand il lui expliquait la route à suivre. Encore un peu et il se prenait une baffe perdue. Grimaçant légèrement sous le geste, Niki revint vers l'étranger. C'est vrai maintenant qu'il y pense il ne l'avait jamais vu.
Il lui tendit de nouveau le papier, s'appuyant sur le comptoir. Il était attirant ainsi posé. Il répondit de sa voix doucement suave. Ce n'était pas un effet recherché, non, chez lui c'était tout à fait naturel.


-Vous n'êtes pas si loin. Il vous suffit de prendre à gauche dès que vous sortez du café, puis a droite a la seconde ruelle, c'est une des rares rues marquées par ici, vous ne pouvez pas vous tromper.

Il hocha, se redressant en remarquant sa façon de se tenir.


-J'espère avoir pu vous aider monsieur.

Nikita observait l'individu malgré lui, marquait ses gestes, ses expressions sous ses explications, pour garder à l'esprit son image si il venait à le voir de nouveau ici, ou quelque part dans les rues de la ville.

© 2981 12289 0
~Métamorphe Solitaire~
avatar
Race : méta loup
Age : 23 ans
Puissance :
6 / 106 / 10

Emploi, occupation : en ce moment fleuriste !
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t175-azel-thomas-rose-singarti#839 http://meiland.forumactif.com/t190-carnets-d-azel#933
#1254 - Re: Marions les Roses... - Posté le Dim 18 Fév - 18:00.
Azel rendit au serveur son sourire. Il avait l'air sympathique. Un peu fatigué aussi. Il attendit patiemment au comptoir alors que l'humain allait parler à un autre homme. Le contraste entre les deux était assez saisissant ! Bon, les deux étaient bruns, mais... l'un corpulent, l'autre très mince, le premier bruyant et parlant fort à grands renforts de gestes, le deuxième tout en gestes plus économes et discrets, subtil. Azel pencha un peu la tête, les observant avec curiosité de ses yeux clairs, avant que finalement le serveur ne revienne vers lui. Il sortit de ses pensées et se redressa en souriant, écouta ses explications avec attention tout en récupérant son petit papier chiffonné. Ce n'était pas difficile, sa voix était très agréable. Il avait un léger accent, et le regard du jeune loup s'attarda un instant sur les lèvres fines de l'homme pour tenter de mieux saisir ces consonances étrangères et douces à l'oreille. D'où pouvait-il venir ? De l'Est peut être ? Azel n'était pas très fort à ce jeu, mais ça titillait sa curiosité ! Le barman se redressa, et le méta fut presque déçu que ce soit déjà terminé... AH ! Mais il devait livrer son bouquet ! Il ébouriffa d'un geste machinal ses cheveux blancs en répondant à l'homme avec un grand sourire :

"Merci beaucoup ! Je vais essayer de trouver !"

Il se tourna vers la sortie, s'arrêta pour ajouter avec enthousiasme :

"Je reviendrai, après !"

Il lui fit un signe de la main tout joyeux et prit la porte. C'était vraiment un endroit agréable, et il allait certainement revenir pour le remercier, et boire quelque chose ! Et puis il avait encore envie de l'écouter parler ! Il a dit quoi d'ailleurs déjà ? Ah oui, gauche puis droite ! Azel observa la rue à la lumière du soir, sourit à nouveau et reprit son chemin.

Cette fois, il trouva assez rapidement, et la vieille dame à qui il offrit les fleurs avait l'air si heureuse qu'il dû rassembler toutes ses forces pour refuser son thé et ses chocolats : Rose lui avait dit : On entre pas chez les gens ! Alors Azel s'y tenait ! A la place, il repartit avec deux grosses traces de rouge à lèvre fuchsia sur les joues, et une dizaine de caramels dans les poches ! Tout content, le jeune loup rentra donc à la boutique pour annoncer fièrement à sa patronne qu'il avait fini son travail ! Rose était une vieille femme très douce, avec un certain côté qui lui faisait penser à sa grand mère adoptive... Et quand elle lui sourit en le félicitant, Azel était le plus heureux des chiens -euh, des loups. Enfin, bref. Le plus heureux quoi !

Le temps d'aider Rose à fermer la petite boutique, la nuit était tombée depuis un moment quand Azel se présenta à nouveau devant le petit café. Le temps gris s'était transformé en un crachin léger assez désagréable, et toujours aussi froid. Le jeune loup s'ébroua en entrant dans la pièce, retrouvant avec plaisir la chaleur du lieu, autant physique que dans son ambiance. Il parcourut la pièce de ses yeux clairs, pour venir chercher rapidement au comptoir son sauveur du soir. Il sourit de plus belle en le trouvant, s'approcha de son pas souple et dynamique :

"Bonsoir !"

Il observa un instant un client au comptoir aussi, et s'assit finalement sur le tabouret haut près de lui :

"J'ai bien trouvé tout à l'heure, merci ! Je peux m'assoir ici ?"


✓ Sujet Sain ✓
avatar
Race : Humain
Age : 33 ans
Puissance :
2 / 102 / 10

Emploi, occupation : Barista
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t173-nikita-mikhailovdon-t-lock-my-inside-termine#814
#1346 - Re: Marions les Roses... - Posté le Dim 25 Fév - 14:32.
Marions les roses...

Alors qu'il était revenu vers l'individu pour lui indiquer le chemin, il remarqua son regard perdu sur ses lèvres. Ce genre d'attention, il en avait l'habitude, la curiosité portée à son accent n'était pas nouvelle. Cependant, cela avait parfois tendance à l'agacer. A voir les personnes l'observer comme ça et se pendre à ses lèvres -en restant imagé bien entendu- lui donnait la désagréable impression que son interlocuteur ne comprenait pas ce qu'il pouvait dire, ou bien qu'on lui portait un jugement discret et peu agréable à connaître. Pour éviter de se montrer désagréable, il préféra garder pour lui les remarques qui lui passaient par la tête à ce sujet, réprimant un grognement léger alors qu'il c'était redressé.

Alors que le jeune homme le remercia en le saluant avant de partir, Nikita prépara d'autres commandes, offrant un regard et un signe de tête à ce dernier qui quittait l'endroit, par politesse.Il n'allait sans doute pas revenir. Ce n'était en effet pas la première personne a venir pour demander des informations, avec la promesse de revenir pour finalement, ne jamais se montrer à la suite.

Les heures passèrent, l'heure de pause avant la soirée lui laissa le temps de prendre un café pour rester éveillé et aussi parce qu'il appréciait simplement le fait de boire un café noir de temps a autre. Un petit plaisir simple.
Le brun se demanda d'ailleurs si le jeune à la tignasse pâle avait trouvé son chemin. Vu le temps qui était passé, il l'espérait pour lui. Et pour ces pauvres fleurs qui se faisaient trimbaler à travers la ville. Alors qu'il venait de reprendre son service, son questionnement trouva rapidement sa réponse, car il le vit franchir la porte de nouveau, ce jeune homme à l'ai enjoué, à ces pas légers,
ce regard clair qui ne semblait cacher aucune animosité.
Il voyait en cette personne, le jeune homme qu'il avait été lui même par le passé, au regard brillant et aux expressions si douces et agréables.

Servant le client posé au bar, Nikita reprit ses esprits alors que son attention était resté porté sur l'individu. Sa question lui fit arquer un sourcil.


-Bonsoir et heureux d'apprendre que vous avez trouver. Et je vous ferais savoir que les sièges sont là pour ça, s'y asseoir.

Le ton n'était pas moqueur dans la réponse, il semblait manquer cependant d'enthousiasme. Chose que le patron trouvait dommage et il le rappelait a l'ordre d'un coup léger contre l'épaule,
alors qu'il riait aux éclats avant de dire qu'il allait bientôt rentrer pour voir sa famille.
Ah, il est vrai que les soirées étaient plus calme, car le patron partait et Nikita était le "chef" des lieux à ce moment là. Puis avec le temps, peut de personnes se montraient, la pluie ne donnait pas envie aux gens de sortir.

Redressant ses épaules, Nikita vint saisir une tasse, affichant un sourire léger à l'attention du nouveau venu. Il jongla habilement avec cette dernière avant de la poser sur le comptoir.


-Nikita, pour vous servir. Qu'est-ce que je peux vous offrir monsieur...?

Attendant un nom à poser sur ce visage, le russe ramena l'une de ses mèches sombre derrière son oreille. Pour certains clients, c'était pris pour un flirt et le laissait parfois dans des situation assez comique, mais en ayant l'habitude, il se décida à ne pas abandonner ce geste.

© 2981 12289 0
~Métamorphe Solitaire~
avatar
Race : méta loup
Age : 23 ans
Puissance :
6 / 106 / 10

Emploi, occupation : en ce moment fleuriste !
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t175-azel-thomas-rose-singarti#839 http://meiland.forumactif.com/t190-carnets-d-azel#933
#1538 - Re: Marions les Roses... - Posté le Sam 17 Mar - 0:28.
Azel sourit à la réponse de l'humain, et se cala sur le tabouret face à lui. Allait-il boire quelque chose ? Certainement ! Que pouvait-il choisir, ici ? Son regard fut capté par le barman jonglant avec une tasse et il l'observa faire, impressionné. Quoique, avec ses réflexes de loup, peut être pouvait-il faire de même ? Hmmm... avec un peu d'entrainement sans doute quand même avant ! Son regard limpide revint dans celui, sombre, de l'homme, et il sourit joyeusement en répondant à la question implicite :

"Je m'appelle Azel !"

Il suivit un instant des yeux les doigts dans ses cheveux, mais loin d'y voir quoi que ce soit reporta à nouveau très vite son attention sur la carte, demandant avec curiosité :

"C'est la première fois que je viens, qu'est ce que je peux prendre ? Il y a une spécialité ?"

Il tenta de comprendre ce qu'il lisait, parce que oui il savait lire contrairement à beaucoup de loups, mais par contre beaucoup de noms lui étaient inconnus ! Il pencha la tête avec une petite moue concentrée, glissant une main dans sa nuque.

"Coffee ? Est-ce qu'il n'y a que du café ?"

Par contre, il semblait y avoir beaucoup, beaucoup de cafés différents ! Affogato, cappuccino, espresso, flat white, latte, latte macchiato, macchiato, turc... Le jeune loup ne connaissait pas la moitié de ces noms ! Lui ne voyait que ce liquide noir, plutôt amer, qu'il ne buvait vraiment pas souvent... Comment pouvait-il y avoir tant de noms différents ?? Il était perdu, mais impressionné et un peu curieux aussi ! Ses doigts ébouriffèrent un peu plus ses mèches blanches, il désigna la liste de noms :

"Je... Quelle est la différence entre tout ça ??"

Son regard alla chercher celui de Nikita en quête d'aide, gêné de son ignorance, avant de rire un peu, secouant la tête :

"Finalement, ça serait peut être mieux qu'on choisisse à ma place !"

Il lui sourit d'un air enjoué, son regard brillant de curiosité :

"Je veux goûter le meilleur, ou en tout cas celui que tu préfères !"

Le tutoiement était venu naturellement, c'était quelque chose que son père lui reprochait souvent, pourtant... mais sans succès. Etait-ce de par sa nature de loup ? Il n'avait jamais eu le réflexe de vouvoyer.
Azel se redressa joyeusement, son sourire lumineux, un peu excité à l'idée de la surprise qui l'attendait. Nul doute que cette carte promettait beaucoup de découvertes ! Ses yeux suivirent avec attention les gestes de Nikita, pleins d'un intérêt sincère. Azel adorait apprendre de nouvelles choses !



Contenu sponsorisé
#0 - Re: Marions les Roses... - Posté le .

Marions les Roses...

Partagez |