Trois camps se disputent la ville de Meiland...

Ding Dong, le livreur est arrivé ! [pv Ben Petterson]

✓ Sujet Sain ✓
avatar
Race : Humain
Age : 25 ans
Puissance :
1 / 101 / 10

Emploi, occupation : Livreur à vélo (fruits, légumes, cannabis)
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t126-cyrus-llanford-fini-o http://meiland.forumactif.com/t127-cyrus-llanford-et-les-autres#566
#717 - Ding Dong, le livreur est arrivé ! [pv Ben Petterson] - Posté le Lun 20 Nov - 17:45.

Cyrus bailla et se prépara pour cette journée qui promettait d’être aussi ennuyeuse que les précédentes et celles à venir. Dans son étroit studio, le jeune homme choisi ses vêtements les moins délavés, même si cela restait dans son style habituel : sweat ample, jeans large, écharpe et même bonnet à cause du temps frisquet qu’il prépara dans un coin. Il ne devait pas tomber malade, son salaire en prendrait auquel cas un sacré coup. Malgré le temps clair et froid, cela ne parvint pas à égayé son humeur. Cyrus n’aimait pas se lever le matin pour un travail qui ne le passionnait pas en sachant que le soir venu il n’aurait plus qu’un lit solitaire dans un vieux matelas qui mériterait d’être changé. Pourtant il avait besoin de ces sous pour payer le loyer et le chauffage alors il n’avait pas le droit de se plaindre… Un soupire s’échappa de ses lèvres tandis qu’il brossait ses longs cheveux blonds. Parfois il avait la flemme de le faire mais Cyrus voulait faire un minimum bon genre devant les Petterson, clients réguliers. Quand on avait trouvé des clients fiables, fallait pas les lâcher et tout faire pour rentrer dans leurs petits papiers. Quitte à se montrer plus enjoué et poli qu’à l’ordinaire !

Une fois prêt et équipé, il regarda la liste de course qu’il avait à faire à la supérette. En effet, l’humain devait leur livrer quelques produits que l’on ne pouvait pas faire pousser à la ferme. Plusieurs minutes plus tard, caché derrière toutes ses couches de vêtements, Cyrus referma la porte de son logement, enleva l’antivol de son vélo qui l’attendait sur le palier et descendit avec précaution les escaliers pour ne pas tomber. Il soupira de nouveau pour la forme et entama sa journée. Après une courte distance en ville, il était au magasin pour acheter quelques brosses à dents, du dentifrice, ajouta du papier toilette et des mouchoirs avant de payer à la caisse, sans oublier de demander un reçu. Après tout c’était une commission, il n’avait pas les moyens de se montrer généreux, surtout en hiver ! Qu’il détestait l’hiver ! Le jeune homme n’avait qu’une envie : se rouler dans une couette et glander toute la journée.

Cyrus chassa cette idée de sa tête et s’engagea de nouveau sur la route, les provisions dans son panier. Son trajet l’emmenait à la périphérie de la ville. Un endroit qu’il n’affectionnait pas plus que ça : de sombres rumeurs couraient sur des humains égarés qui se seraient fait dévorer par de dangereux métas solitaires. Il espérait ne rien craindre en cette journée ensoleillé. Maugréant de nouveau vite fait sur le froid et bénissant son bonnet, Cyrus arriva en vue de la ferme. La zone agricole ne lui offrait qu’un confort mitigé, il se sentait exposé, à découvert. Il ne voyait pas comment les Petterson avaient fait pour survivre avec la forêt si proche des champs, m’enfin bon, tant qu’ils vivaient il aurait au moins un travail régulier alors valait mieux pas qu’ils meurent. Après un soupire – il ne les comptait plus-, le jeune homme tâcha de se reconstituer une figure plus poli et posa son vélo contre un muret afin de sonner la cloche pour s’annoncer.
✓ Sujet Sain ✓
avatar
Race : Humain
Age : 22 ans
Puissance :
1 / 101 / 10

Emploi, occupation : Fermier
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t141-petterson-ben?nid=2#656 http://meiland.forumactif.com/t143-ben-petterson-et-ses-liens#661
#720 - Re: Ding Dong, le livreur est arrivé ! [pv Ben Petterson] - Posté le Mar 21 Nov - 7:29.
La légende urbaine disant que la terre l’hiver se reposait -et que donc les agriculteurs se reposaient !- était totalement fausse. L’hiver, c’était la saison des betteraves sucrières. Il détestait l’hiver. Mais ce qu’il aimait ou détestait n’avait guère d’importance. La ferme devait continuer à tourner et lui à aider en cas de coup dur. Enfin ça, c’était dans le contrat initial, rapidement oublié. C’était devenu maintenant à aider en plus de toute la papasserie à faire dans les quelques temps libres qui lui restait…

Toute la ferme était donc debout depuis les aurores pour arracher les betteraves. Et il avait déjà vu bien plus passionnant et bien moins dur comme boulot. Bien que là, il s’estimait chanceux, il avait eu droit aujourd’hui d’aller au poste de lavage. Plonger ses mains dans l’eau glacée par ce temps n’était franchement pas une sinécure mais cela lui permettait au moins de reposer ses muscles endoloris par pratiquement une semaine d’arrachage.

Ce fut en tout cas ce qui expliqua qu’au milieu de toute l’agitation ambiante, personne n’entendit immédiatement le son de la cloche. Jusqu’à ce qu’il passe avec sa brouette pleine de betteraves terreuses et qu’il s’arrête pour aller ouvrir. Il n’eut cependant même pas le temps de dire bonjour que son père lui tomba dessus. « Retourne bosser, je m’en occupe ! »

Faisant un sourire désolé à Cyrus, il allait reprendre sa brouette lorsqu’un énorme fracas se fit entendre du côté de la grange. Chacun arrêta ce qu’il était en train de faire pour assister à l’explosion de colère de son père. « Mais bon sang ! Qu’est-ce c’est que ce bordel encore ?! Clyde ! Qu’est-ce que t’as encore foutu ?! » Son père étant parti vers la grange en tempêtant, ce fut son grand-père qui instaura une pause petit-déjeuner. « Pause casse-croûte pour tout le monde. Ben, tu t’occupes des courses et t’en profites pour manger aussi. »

Plutôt content de pouvoir retourner au chaud, il ne fut pas long à délaisser sa brouette pour accepter la corvée, avec pour une fois un sourire parfaitement ravi aux lèvres. « Bien papy ! » Puis laissant entrer Cyrus avec son vélo, il le guida jusqu’à la maison où il l’aida à décharger le contenu de son panier avant de finalement retrouver la chaleur de l’immense cuisine qui servait aussi de pièce à vivre pour toute la famille.

« Vas-y entre, et dépose tout sur la table. Je vais raviver le feu. Et t’inquiète pas pour tes chaussures, quand c’est la saison des betteraves, c’est tellement boueux partout que c’est impossible de garder un sol propre… »


Lui-même ne s’était pas déchaussé même s’il enlevait sa veste pour aller mettre du bois dans la vieille cuisinière qui réchauffait à elle seule la pièce entière. Puis plaçant une vieille bouilloire sur la plaque de fonte de la cuisinière, il se tourna vers Cyrus pour lui demander.

« Tu bois quoi ? Je peux te proposer du lait chaud, de la tisane ou de la chicoré. Désolé, c’est les produits de la ferme… »


Tout en parlant, il était parti se laver les mains et grimaçait face à la piqûre du savon sur ses plaies. Secouant ses mains, il prit un torchon propre pour les langer dedans le temps que la douleur se calme tout en poursuivant la conversation sur un ton un peu plus plaintif.

« Par contre, il y a du pain avec beurre, confiture de fraise ou du fromage si tu préfères… Comme tu veux ! »

Pour jeter un coup d’œil par la fenêtre qui donnait vue sur la grange. « Et il est toujours en train d’hurler… » Secouant la tête, il sortit avec précaution ses mains du linge avant de commencer à disposer sur la table le gros pain, la confiture maison, le fromage et le beurre.
✓ Sujet Sain ✓
avatar
Race : Humain
Age : 25 ans
Puissance :
1 / 101 / 10

Emploi, occupation : Livreur à vélo (fruits, légumes, cannabis)
Voir le profil de l'utilisateur http://meiland.forumactif.com/t126-cyrus-llanford-fini-o http://meiland.forumactif.com/t127-cyrus-llanford-et-les-autres#566
#850 - Re: Ding Dong, le livreur est arrivé ! [pv Ben Petterson] - Posté le Mer 13 Déc - 23:10.
Cyrus songea qu’il n’aimerait pas être agriculteur, et eu tout le temps de songer aux désavantages de cette situation avant de voir passer…. Euh, le jeune homme dont le prénom ne lui revenait pas, surement parce qu’il ne l’avait jamais su en y réfléchissant bien. Mais comme d’habitude, c’est le père qui rappliqua – peut-être avait-il peur qu’il soit d’une manière ou d’une autre une mauvaise fréquentation pour son fils – sans même laisser le temps de dire une phrase. Bon, bah ça sera pas pour aujourd’hui. Légèrement dépité intérieurement, le blondinet bien caché sous ses vêtements s’apprêta à faire sa livraison avant qu’un bruit étonnant venant de la grande le fasse cligné des yeux de surprise avec un petit « h..hey ?! » étouffé par son écharpe.

Comme la situation demandait l’attention du paternel, ce fut le plus âgé qui décida de la pause, apprenant par hasard à Cyrus le prénom de Ben. Le citadin se demanda s’il s’agissait d’un diminutif mais hocha juste la tête devant le grand-père sans bronché, se disant qu’il allait peut être échangé trois mots avec son homologue blond aux cheveux courts. Il le suivi jusque dans la maison, faisant donc attention à ne pas glisser dans la boue, ce qui serait plutôt malheureux pour ses vêtements et sa dignité. La chaleur fut plus que bienvenue et il pris l’autre sachet de course pour décharger son panier en entier.

« Tu bois quoi ? Je peux te proposer du lait chaud, de la tisane ou de la chicoré. Désolé, c’est les produits de la ferme… »

Cyrus fronça un peu ses sourcils d’étonnements, ne voyant pas pourquoi il était désolé car trouver des produits de la ferme dans une ferme était somme toute logique, et même en ville, il n’y avait pas énormément d’importation au vue des voyages relativement risqués. Il répondit néanmoins :

- Du lait chaud, merci.

Il suivi l’autre jeune homme du regard, considérant à la vue de ses mains – semblant être douloureuses – que vraiment, finalement, sa situation aurait pu être pire. Cyrus n’était pas fait pour la ferme, et c’était à se demander si c’était aussi le cas Ben.

- Je veux bien du pain et de la confiture. Je vais me laver les mains aussi…

Histoire de faire preuve de savoir vivre. En voyant ce que le fermier disposait sur la table, cela lui ouvrit plutôt l’appétit. Il se dirigea vers l’évier pour joindre la parole à l’acte puis retourna vers la table. La nourriture paraissait rustique mais bonne. Il n’allait pas faire le difficile ! Un peu gêné tout de même d’être invité dans une maison inconnue, il déclara à Ben :

- Je m’appelle Cyrus… je crois pas que nous ayons eu l’occasion d’être présenté en fait. Tu t’appelles Ben, c’est ça ?
Contenu sponsorisé
#0 - Re: Ding Dong, le livreur est arrivé ! [pv Ben Petterson] - Posté le .

Ding Dong, le livreur est arrivé ! [pv Ben Petterson]

Partagez |